Livraison GRATUITE à partir de €60,00 d'achat

Comment créer sa société et déclarer ses revenus

Publié par Amandine Moreno le

Comment créer sa société et déclarer ses revenus

       I.            Choisis ton statut : Micro société, SARL, SASU, EURL, EIRL…

Dans un premier temps, nous te conseillons de faire ton business plan afin de connaitre tes éventuelles dépenses pour construire et dynamiser ton projet.

En fonction des sorties, entrées et du nombre de fondateurs etc.. Tu devras choisir le statut le plus adapté. Ce n’est pas facile mais nous serons là pour te conseiller.

Aujourd’hui, le statut le plus choisi et abordable à tous est celui de la micro-société, pour te résumer : tu payes des charges uniquement en fonction de ton chiffre d’affaires, pas de rentrée d’argent, zéro charge. Nous allons t’expliquer comment la créer en quelques clics 😊.

 

    II.            S’enregistrer en tant que micro société

Comme on te l’a promis, en quelques clics tu peux te déclarer en tant qu’autoentrepreneur, tu peux le faire en ligne ici : https://www.autoentrepreneur.urssaf.fr/portail/accueil/creer-mon-auto-entreprise.html et cela gratuitement ou bien aller dans la chambre de commerce/métiers la plus proche de chez toi ! Réfléchis à ton nom d’entité, ou laisse la déclaration à ton nom prénom si tu as pour projet d’avoir plusieurs activités avec ce statut.

Choisi ton domaine d’activité le plus approprié à ton projet et précise celle-ci.

Remplis le formulaire avec tes informations personnelles et laisse-toi guider. Ensuite tu devras choisir l’option de versement des cotisations (et donc de la déclaration de ton CA), nous te conseillons de choisir mensuel (à savoir que tu ne pourras changer cela qu’une fois par an pour l’an suivant…). Si tu es en création d’entreprise et que tu reçois l’aide de Pole emploi tous les mois alors il est préférable que tu déclares mensuellement pour qu’ils te libèrent tous les mois ton ARE qui t’es dû, dans le cas du trimestriel, il te faudra attendre 3 mois pour avoir ton solde dû…

La déclaration de ton chiffre d’affaires est désormais obligatoire même s’il est égal à zéro, sous peine de recevoir une amende. Tu as plus qu’à attendre chez toi ton certificat d'enregistrement sous deux semaines environ.

 

  III.            Les aides à disposition

a)    ACRE = Aide aux créateurs et repreneurs d’entreprise

Depuis le 1er janvier 2019, l'ACCRE est devenue l'ACRE et chaque nouvel entrepreneur peut en bénéficier tant que tu respectes une certaine limite de chiffre d’affaires (70 000 euros pour les prestations de services et les professions libérales, et 170 000 euros pour les commerçants et les artisans). Attention, l’aide ne s’applique pas de la même manière pour les travailleurs indépendants.

Cette aide permet d’avoir une exonération partielle des charges sociales sur trois ans, chaque année pleine, l’exonération partielle diminue.

 

b)    L’ARCE = Aide à la reprise ou à la création d'entreprise

L'ARCE concerne les demandeurs d'emploi percevant l'ARE. Pour en bénéficier, le demandeur d'emploi doit préalablement avoir obtenu l'ACCRE. Il doit alors déclarer son projet à Pôle emploi. Le montant de l'ARCE est de 45 % des droits à l'ARE qui restent à verser. En cas d'arrêt de son activité, le demandeur d'emploi retrouve alors ses droits aux allocations chômage qui lui restaient dues. Le versement de cette aide se fait en 2 fois. Exemple : le 1er juillet 2018, un demandeur d'emploi est admis au bénéfice d'une ARE de 40 € par jour pour une durée de 730 jours. Compte tenu du délai d'attente, sa prise en charge débute le 1er septembre 2018. Il perçoit l'ARE du 1er au 30 septembre 2018. Le 1er octobre 2018, il crée son entreprise. À cette date, il lui reste un reliquat de droits de 700 jours (730 jours - 30 jours). Le montant du capital sera de : [(40 € x 700 jours) x 0.45] = 12600 € (avec la déduction de 3 % : 12222 €). En cas de cessation d'activité de l'entreprise, le demandeur d'emploi retrouve les droits aux allocations chômage qui lui restaient à la veille de la création ou de la reprise de son entreprise. Ces droits sont alors diminués du montant de l'ARCE qui lui a été précédemment versée.

 

 IV.            Ouverture d’un compte bancaire dédié

Il est obligatoire de posséder un compte indépendant spécifique dédié à l’activité professionnelle depuis le 1er janvier 2015 et distinct du compte personnel. Soyez vigilant, votre banquier, vous conseillera la plupart du temps de créer un compte dit « professionnel » mais payant. Vous êtes cependant totalement en droit d’ouvrir un compte de dépôt classique dans votre banque, ou en ligne. Ces comptes sont gratuits et la loi est claire : aucune obligation de compte professionnel. De nombreuses banques proposent ce type de comptes, gratuits sous conditions de plafond de mouvements mensuels.

Nous te conseillons Boursorama comme banque, 100% gratuite sans frais caché et en plus tu peux recevoir une prime de bienvenue jusqu'à 130 euros, de quoi commencer à financer ton activité. Si tu ouvres ton compte avec nous, nous t’offrons 1 h de coaching pour ton activité 😊, pour cela contactes nous et nous te guiderons à travers les étapes puis nous conviendrons d'un rendez vous pour ta séance gratuite.

Une fois ton compte crée, n’oublie pas de le relier à Paypal si tu comptes utiliser ce terminal de paiement, car la vérification prendre 3 à 4 jours.

Attention : afin de diminuer les frais liés à PayPal, il est recommandé de passer celui-ci en « Business ». De même, si les mouvements (encaissements) sur votre compte Paypal atteignent 10.000€, vous êtes dans l’obligation de déclarer celui-ci auprès de votre Centre des Impôts. Cette déclaration de pure forme est simple à réaliser via le formulaire Cerfa 3916 à joindre à votre déclaration de revenus. Vous le trouverez à l’adresse suivante :

https://www.impots.gouv.fr/portail/formulaire/3916/declaration-par-un-resident-dun-compte-ouvert-hors-de-france

 

    V.            Déclarer ses revenus liés à votre activité

La première déclaration se fait trois mois après le début d’activité. Tu dois créer ton compte sur autoentrepreneur.urssaf.fr.

Tu pourras payer tes cotisations sociales par carte bancaire ou par prélèvement.

Une fois identifié, cliques sur « Micro-Entrepreneur » et tu auras accès à ta déclaration. Il te suffira alors de remplir la déclaration, attention à bien rentrer le CA dans la bonne case. Les charges sociales seront automatiquement calculées.

ASTUCE : pensez à bien noter les dates de saisie et d’exigibilité afin de ne pas être pris en défaut au dernier moment. La date limite des déclarations mensuelles est le dernier jour du mois suivant le mois à déclarer, et les dates limites de déclaration trimestrielle sont :

  • Le 31 janvier pour la période du 1er octobre au 31 décembre
  • Le 30 avril pour la période du 1er janvier au 31 mars
  • Le 31 juillet pour la période du 1er avril au 30 juin
  • Le 31 octobre pour la période du 1er juillet au 30 septembre

 

 VI.            Attention aux sollicitations et arnaques

Les autoentrepreneurs débutants sont une cible facile pour les escrocs en tout genre. Soyez prudents et très attentifs lorsque vous recevrez des mails ou sollicitations en tous genres – et souvent d’apparence officielle – et pensez à vérifier leur légalité. Afin de vous protéger, vous trouverez plus d’informations sur cette page : https://www.portail-autoentrepreneur.fr/actualites/arnaques-autoentrepreneur

 

VII.            Cessation d’activité

Toute déclaration de cessation d’activité se fait sur le site : https://www.cfe.urssaf.fr/autoentrepreneur/CFE_Bienvenue Comme pour la création et déclaration d’activité, il suffit de se laisser guider et remplir les différents formulaires.

 

VIII.            Dépassement du seuil maximum du chiffre d’affaires

La sortie du dispositif de microentreprise est automatique en cas de dépassement annuel - 2 années consécutives - du seuil de 170.000€ pour les activités de commerce et 70.000€ pour les activités non commerciales. Dans ce cas, le statut micro entrepreneur s’applique jusqu’au 31 décembre de la deuxième année de dépassement. Faites également attention au fait que vous devenez automatiquement redevable de la TVA – et ce à vie, même si votre C.A. retombe sous le seuil prévu par la loi - dès le premier jour du mois de dépassement du seuil de 35 200€. Vous trouverez toutes les explications nécessaires à l’application de la TVA à l’adresse suivante : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F21746

 

Si tu as des questions, n'hesites pas, si tu veux de l'aide pour créer ton entreprise, je te laisse prendre rendez vous ici : https://queen-millionnaire.fr/collections/coaching .


Partager ce message


← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire